Connexion

Fermer
Vous ne possédez pas encore de compte sur Zicmeup ? Inscrivez vous ici
My ZicMeUp Hits Artistes Concerts Concours Métiers Services
Avatar
> contacter
> ajouter aux amis
Homme Homme
Originaire de : Liège
Belgique Liège
Inscrit depuis le : 06 Mars 2010
Dernière connexion : 07 Août 2017 à 16:25

BIOGRAPHIE

Bonjour,

Merci de visiter cette page

Je vous invite à découvrir le groupe ...eau douce
Si vous en avez l'occasion ou l'envie vous pouvez
nous soutenir à l'adresse :
http://www.zicmeup.com/groupe/eau-douce/

Vous pouvez aussi nous suivre sur facebook : eau douce (groupe)

Merci

Qui suis-je...

J'ai eu très jeune une approche privilégiée avec la musique.
En effet vers l'âge de six ans, j'ai découvert la musique 'at home..'
Un oncle occupait le grenier au dessus de ma chambre avec son orchestre...
... Le pied intégral....
Intéressé, j'ai pu au fil du temps intervenir au tambourin,
je découvrais et apprenais le rythme, en immersion...
J'ai commencé à 'suivre' cet orchestre qui avait pris pour nom "The Sinatra's", c'était d'autant plus aisé que c'est mon père avec sa camionnette de plombier zingueur qui le véhiculait...
J'ai quelques souvenirs de cette époque, assez extraordinaire comme vous pouvez l'imaginer, en tout cas pour moi qui était vraiment passionné et heureux de cette aventure.
Un souvenir assez précis d'un concert à Marche, je crois.. en avant scène, un chapeau sur la tête, le tambourin à la main dans une ambiance, une chaleur extraordinaire, des coups de flashes...

De là j'ai tâté aussi un peu de la batterie, mon oncle était batteur - chanteur dans cet orchestre après l'achat de sa nouvelle batterie, l'ancienne est restée quelques temps dans le local de répétition, il y avait donc deux batteries côte à côte....
Je ne me souviens pas quand ni comment l'orchestre à cessé, mon oncle s'est marié et est parti.

Je n'ai pendant très longtemps plus eu l'occasion de faire de la musique, Il faut dire que je m'étais "fait jeter" du groupe préparant le gala de l'école primaire de Huy, je chantais faux (?)
C'était tellement catégorique de la part de ce prof de musique que bien que très déçu, je n'ai guère insisté et ai pris pour argent comptant cette affirmation de l'autorité en la matière...avec un coeur gros comme vous pouvez l'imaginer... sans savoir ou pouvoir comprendre qu'en fait j'avais tout simplement déjà une voix plus grave que mes camarades, mais je ne l'ai compris que bien des années plus tard
Quand bien même, m'intéressant encore, j'ai pratiqué à l'occasion l'un ou l'autre mercredi en atelier vers la quatrième primaire (j'y ai appris le galérien...)

En tout début de secondaire, début du 'rénové', la seule possibilité un tant soit peu artistique à Ecole moyenne à Grâce Hollogne où j'étais alors était un cours de diction - déclamation, j'y étais bien sur le premier inscrit...

L'ambiance par ailleurs catastrophique de cet établissement me l'a fait fuir. Apprenant de cousins habitant à Huy que la mentalité y était tout autre. J'ai préféré devenir interne à Huy que de continuer dans des conditions aussi pénibles.

Là, ce fut le choc, dans le bon sens du terme, une ambiance beaucoup plus conviviale, j'ai découvert le conservatoire de musique car intra-muros, le rêve... Le temps de m'intégrer dans les lieux, de lier des amitiés, puis avide de tout et si longtemps frustré d'un art j'ai commencé la guitare, le violon, le chant, le solfège, la diction, la déclamation, l'art dramatique et m'inscrivais à tout ce qui était spectacle, gala.
C'est à cette époque aussi que j'ai découvert la formidable convivialité des bals folk, de la musique 'live' & acoustique.

Peu fortuné mais bien entouré j'ai découvert chez des potes les musiques qui deviendront celles de mon adolescence, dans des styles divers et variés.
Je suis arrivé à Huy avec un bagage pitoyable en anglais qui était ma seconde langue, je m'étais promis de n'écouter que la BBC, histoire de déjà me mettre la musique de la langue dans l'oreille, effets secondaires insoupçonnés, j'ai découvert et commencé à apprécier la musique classique, la musique latino, et même.. certains air d'opéra... comme quoi....

Sous la douche, je reprenais les airs du premier qui m'a attrapé l'oreille me disant "te contente pas d'entendre..écoute.." soit Pierrot (Pierre Rapsat), cet exercice a naturellement pris de l'ampleur, les classiques, les grands de la chansons française tels Serge Lama, Jacques Brel, Aznavour, m'ont tous interpellés et donné envie d'interpréter leurs chansons.

Dans les années 90, j'ai pendant peu de temps rejoins un groupe de musique rock un peu trop hard pour moi. Début des années 2000, je suis invité par mon amie Catherine nouvelle violoniste du groupe de musique traditionnelle celtique Folkepic à intégrer ce groupe. Au départ pour jouer du Bodhran (sorte de tambour irlandais que l'on retrouve également en Inde), le groupe n'ayant pas de chanteur, ma pratique plus régulière depuis 1996 de la chanson française est rapidement mise à profit. Peu de temps après, autodidacte à la flûte traversière,je commencerais à accompagner quelques morceaux à la flûte, en plus des tambourins et cuillères.

Peu de temps après je fais la connaissance d'un groupe sympa de Hannut, Spleen+, très chouettes mises en musique de poèmes de grand classiques tel Victor Hugo... Cela me plaît beaucoup mais l'ex chanteur du groupe avait une voix plus aiguë ou plus large que moi qui suis toujours bloqué dans les profondeurs d'un baryton-basse.
En travaillant, une fois la voix échauffé je réussis à monter d'un ton et demi, reste un demi ton de différence que malheureusement les musiciens ne seront pas trop enclin à descendre. Nous en resterons là, dommage, car cela en valait vraiment la peine, je suppose et espère que l'on entendra parler d'eux.

Avril 2007, je décide de reprendre une guitare en main mais cette fois pas une classique : une électro-acoustique,
Je trouve des accords et commence à faire une recherche de morceaux 'jouables' pour le nouveau débutant que je suis. J'effectue des recherches pendant des heures et parviens ainsi à me constituer un répertoire intéressant classé par difficulté : type d'accords, nombre d'accords et rythme. Je commence à mettre cela en place pendant deux mois avant que de, suite à l'avc de ma compagne, devoir re-pendre la guitare qui s'empoussière pendant quelques temps....
En novembre, ma guitare prend les chemins de mes nuits d'insomnies, tout en me vidant l'esprit j'apprend à mieux la connaître, au fil des semaines les accords sont devenus pour moi comme les lettres de l'alphabet, le fait d'apprendre une lettre supplémentaire t'offre chaque fois une plus grande ouverture sur le monde.. de la musique.
La vie est là.. avec ses joies, ses folies, ses coups durs elle me révèle par cet exutoire ce qui est ancré depuis toujours au plus profond de moi, elle m'a fait me recentrer par quelques gifles répétées sur ce que l'aime par dessus tout, la musique... ces vibrations qui me rendent à la vie.. car une série de conditions fait que tout le reste m'échappe, m'indiffère.. une pénible errance où libérant l'esprit elle est un baume sur le coeur

Des quelques réflexions que j'ai pu écrire au fil du temps, ici je retiens :
"Une journée sans humour, sans amour, sans musique est une journée perdue.."

J'ai gâché beaucoup trop de temps, Eau douce est un groupe composé d'amis musiciens s'étant perdu de vue depuis de nombreuses années tout en se promettant de "faire quelque chose" un jour, ce jour est arrivé, à retenir ou pas, à vous d'en décider...

Amitiés musicales

Phil

 
Vous devez être connecté pour pouvoir ajouter PhilNo à votre liste d'ami.