Connexion

Fermer
Vous ne possédez pas encore de compte sur Zicmeup ? Inscrivez vous ici
My ZicMeUp Hits Artistes Concerts Concours Métiers Services
Madames Chanson
Madames
Ajouter à ma fanlist Laisser un commentaire Encourager cet artiste
J'aime
Player
> Sa place dans le hits :
  - général
  - Rambouillet
  - Chanson
Ça a commencé comme ça.
Un jour de grand vent.
A. sortait d’une répétition d’un quatuor de Mozart. Elle descendait la rue M. Son alto perché sur son dos lui faisait une sorte de jolie carapace, toute en courbes. Ses pieds avançaient tous seuls, au rythme de l’Andante qui trottait encore dans sa tête. Elle refaisait ce passage en pizz où elle avait oublié le ré bécarre.
C. poussait sa contrebasse sur le trottoir du boulevard P. Dans le petit sac en plastique qui dansait à son poignet, une partition de la première de Mahler. Elle était belle, cette partition. Sans pliure, sans gribouillure. Pleine de cette odeur unique des livres neufs. Une chance pour C., elle avait le vent dans le dos.
Alors que, sur le même trottoir, venant en sens inverse, J. se battait contre le courant d’air. Elle vérifiait en même temps que Syrinx, de Debussy, qu’elle voulait faire travailler à son premier élève de la journée, n’était pas trop difficile. Les pages voulaient se faire la belle. Une idée qui semblait titiller aussi la flûte à son épaule. Mais J. tenait ferme. Quant à A., elle remontait la rue M d’un pas pressé. Elle était en retard. Comme d’habitude. Le concert de Haendel était dans une heure, et elle devait encore se changer, se chauffer. Et se concentrer. Un peu. Elle ne se rendait pas compte qu’elle chantait à mi-voix ce passage qui lui faisait toujours cette petite décharge de plaisir le long du dos. Un jour de grand vent.
Elles débouchèrent au carrefour en même temps. Carambolage. Un vrai beau carambolage de gens. J. se retrouva les fesses par terre au milieu des partitions éparses. Et elles s’envolèrent. Les partitions. Pas J. Et elles se mélangèrent. Et les notes sur les partitions se mélangèrent. Et les mots aussi.
Un jour de grand vent. Elles coururent après les feuilles volages. Les gens regardèrent d’un œil curieux la danse étrange de ces femmes qui tournaient, les deux bras en l’air. À l’exception d’A., qui se tenait le nez de sa main droite (elle s’était prise en plein dans la figure l’armoire normande de C.). Et sur les pages qu’elles réunirent, une nouvelle musique.
Un nouveau nom.
MADAMES.
Voilà comment Alice la chanteuse des Madames débute chaque concert. Les 4 filles emmènent ensuite le public dans un voyage musical surprenant, oscillant entre classique et chanson sans jamais prendre le parti de l’un ou l’autre univers mais en les mariant subtilement. Une pointe de Barbara, un soupçon de Brassens, un clin d’œil à Oldelaf, un autre à Eric Toulis, le tout agrémenté très largement de compositions personnelles, profondes et intelligentes. A coups de flûte, d’alto et de contrebasse, la musique de Madames est brillante, touchante, pour soutenir intelligemment la voix d’Alice et ses textes parfois drôles, parfois pas….
Après un passage remarqué au festival Chanso’tone en 2010, en première partie de Pascal Parisot ou en double plateau avec Anaïs Kaël, Madames a été sélectionné pour le Tremplin Découverte de la Musik 2011. Invitées par Debout sur le Zinc en janvier 2012, elles ont su réchauffer l’ambiance au Zénith de Paris. Elles ont la première partie de Paris-Combo à l’automne dernier lors du festival Chanso’tone, après une résidence à l’Usine à Chapeaux de Rambouillet.

Aucun commentaire sur cette fiche.

Balnéophile


Clip de Balnéophile par Madames


Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.

> Créer un compte <
Vous devez être connecté pour pouvoir ajouter Madames à votre liste d'ami.