Connexion

Fermer
Vous ne possédez pas encore de compte sur Zicmeup ? Inscrivez vous ici
My ZicMeUp Hits Artistes Concerts Concours Métiers Services
Avatar
Contacter
Originaire de : Palaiseau
France Essonne
Derniers sons :
Place dans les hits :

Biographie

Fin 2006, cinq jeunes gens poussé par l’amour du rock et de la musique en général, se réunissent dans un sous-sol du 91 pour échafauder une alternative à l’avenir conventionnel (voire sombre et annonçant une idylle avec la chaîne de montage d’une usine pour certains d’entre eux) qui leur est prédestiné. Et si cette réunion à la fréquence bihebdomadaire ne leur permettrait pas de devenir riches et célèbres, elle aurait au moins le mérite d’aider chacun a cracher sa rage et son désarroi, d’avoir le sentiment d’appartenance à un gang de petites frappes soudé et prêt a en découdre, et de susciter, bien sûr, l’intérêt des midinettes du coin. Ils s’appelleraient Bigmoneymakers.

D’abord parce que le terme est récupéré d’un monument du rap américain « The Message » de Grandmaster Flash qu’ils affectionnent particulièrement. Puis, parce qu’ils aiment cultiver l’ironie, ce que la crise du disque de l’époque (et la crise financière généralisée ensuite), tout aussi bien que leur situation monétaire personnelle, leur permettent de faire grâce à ce chouette nom. Et enfin, parce que ça sonne rudement bien.

Chez ces cinq grands gamins aujourd’hui agés de 19 à 24 ans, on trouve une paire de frangins, Luc au chant et Brice à la guitare lead, un guitariste à la rythmique taillée au rasoir répondant au doux prénom d’Emilien, François, bassiste songeur et prolifique, et Yoann, ténébreux et puissant batteur.
La recette tient en 4 adjectifs : court, efficace, rapide, mélodique, et compte autant d’influences majeurs : The Clash, The Strokes, Arctic Monkeys, The Hives. C’est ainsi qu’ils élaborèrent leurs premières chansons qui leur permirent de partir à l’assaut des MJC des environs.

En 2008, Luc décroche la première partie des Babyshambles grâce à un concours sur Myspace. Le deal est que le gagnant joue seul, mais il en profite pour faire un peu de « promo » pour sa bande. Cette année là, les compères ouvriront pour les groupes Fancy et Pravda et sont sélectionnés par le dispositif d’accompagnement d’artistes essonniens : le Grand Bain de Rezonne.

En 2009, le quintette enregistre son premier véritable EP intitulé « Deluxe Rock’n’Roll » comptortant 5 titres parmi la quinzaine qu’il détient désormais dans sa besace. Les salles s’agrandissent, et il est sollicité pour jouer en première partie de The Dodoz, Pony Pony Run Run, Adam Kesher ou encore Stuck In The Sound.