Connexion

Fermer
Vous ne possédez pas encore de compte sur Zicmeup ? Inscrivez vous ici
My ZicMeUp Hits Artistes Concerts Concours Métiers Services
Avatar
Contacter
Originaire de : Angers
France Maine-et-Loire
Derniers sons :
Place dans les hits :

Presse

Pop-Rock.com le 30-10-2007

Vous savez, parfois, dans la vie, il y a des choses qui ne s’expliquent pas. Sorties de corps, rencontres du troisième type, rêves prémonitoires ou séances de spiritisme, les histoires les plus folles circulent à propos de phénomènes mystérieux qu’aucune science digne de de nom n’est capable de théoriser et d’expliquer au commun des mortels. Il faut maintenant ajouter le phénomène Anacruz.

Pourquoi cette introduction singulière ? Tout simplement parce qu’absolument rien ne laisse paraître la vérité : Anacruz est un groupe français. Et oui. Et pourtant, si vous prêtez une oreille attentive à leur musique, aucune erreur ne permet de le deviner : accent impeccable de la part du chanteur Frank Cotty, production léchée et très anglo-saxonne, notamment dûe à Lancelot (compositeur de la bande originale de Kill Bill 2, plagié en son temps par Malcom MacLaren qui avait par la suite perdu le procès contre le producteur français), et section rythmique très rock... tout est réuni pour s’imaginer à juste titre que les cinq larrons en question sont Canadiens peut-être, ou bien même Britanniques. On reconnaît ici ou là Moist, les Lostprophets ou bien encore les Goo Goo Dolls ; bref, rien ne laisse présager de l’incroyable vérité.

Bon admettons, confesserez-vous d’un air dubitatif : mais l’album dans tout ça ? Et bien l’album se déroule selon un schéma impeccable au long de onze titres rondement menés, qui ne souffrent aucune faute de goût. Dès le premier morceau Like an hologram, on a tout de suite la sensation que l’on tient ici un disque au potentiel extrêmement fort. Même constat à l’écoute de l’étonnant Love lie et du radiophonique Going alone... L’album est extraordinairement homogène, s’écoute très facilement et ne succombe pas aux charmes de la redite. On en retient résolument une impression très agréable. Même le final est très soigné, puisque I share the game et sa basse séduisante terminent la dynamique musicale en beauté - et nous permettent d’en attendre encore plus de la part de cette surprenante formation.

Le rock est omniprésent sur ce disque. Seules la ballade No need to argue et la pop légère de Nothin’ is to devise sortent du lot. Mais globalement on reste dans des guitares saturées joliment troussées et une pop/rock bien fichue. Il n’y a pas à dire, Anacruz est un groupe qu’il va falloir amplement surveiller. Et s’ils ne sont pas encore signés par une maison de disque, cela ne devrait en tout cas pas trop tarder, étant donné l’énorme potentiel qu’ils pourront développer au fur et à mesure de leur carrière. On ne leur souhaite que du bon de ce point de vue et pour ma part, j’attends avec impatience leurs aventures à l’avenir, voire un deuxième album !

Pour plus d’informations, voici le MySpace du groupe : http://www.myspace.com/anacruzmusic

Clarisse de Saint-Ange

 

Presse Prestige des Sables le 01-04-2008

INTERVEW par ERIC :
ANACRUZ
5 GARCONS DANS LE VENT…

Suite au succès remporté par le groupe « ANACRUZ » lors de leurs prestations à la ‘Foire internationale du port et du passage’ (organisée par les EDITIONS OFFSET 5) aux Sables d’Olonne du 22 au 25 février dernier, il fallait en savoir plus sur ce phénomène né en 2004 et qui semble prendre un essor fulgurant !!

Rencontre dans le studio de production de Lancelot situé à Angers à 8 heures du matin, s’ils ne sont pas tous bien réveillés, l’accueil est chaleureux avec sourire et fond sonore rock. Nous prenons place à côté de leur fauteuil fétiche que nous retrouvons sur la pochette de l’album « HOLOGRAM » et comme le dit l’un des titres, « I SHARE THE GAME », nous sommes prêts à « partager le jeu » des questions / réponses…

E.B : Tout d’abord bonjour messieurs et merci de me recevoir si tôt. Vous serait il possible dans un premier temps de vous présenter à nos lecteurs ?
Frank : Moi je suis le chanteur du groupe, également auteur et co-compositeur de certains titres.
Lancelot : Je suis arrangeur compositeur et pianiste, je compose et je travaille sur le son dans Anacruz, Je suis un peu le ‘directeur artistique’ du groupe en quelque sorte. Lancelot est un nom d’artiste qui vient d’un membre de ma famille, donc rien à voir avec le chevalier (sourire)
Tedd : Salut moi je suis Teddy, le batteur d’Anacruz…
Lili : J’ai débuté la musique par le piano classique pour arriver finalement à la basse
Ben : J’ai commencé la guitare à 9 ans, arrêté à 10 et repris à 16 ans. Je suis autodidacte. J’ai commencé à composer à 16 ans. Je forme un groupe sur le bassin d’Arcachon pour reprendre mes compositions puis je rejoins Tedd en Vendée pour reformer le groupe et reprendre les plus grands groupes de Pop-Rock anglaise.

E.B : Vous venez de vivre un week-end intense et plutôt réussi aux Sables d’Olonne, quel souvenir en gardez vous ?
Réponse collective : Une pure ambiance : environ 15 000 personnes d’après ce qu’on lit dans la presse, de très bonnes retombées vis-à-vis du public présent et qui, apparemment, a beaucoup apprécié. De plus certaines personnes sont venues de très loin uniquement pour nous écouter. Ce fut 5 jours de folie où on a dû vivre ensemble 24h/24… ça fait bizarre quand ça s’arrête… (On sent une pointe de nostalgie dans la voix). Certes fatiguant mais en tout cas, ça motive à fond pour rejouer sur scène très vite !

E.B: Revenons sur le groupe… Comment est né l’idée du groupe et pour quoi l’avoir appelé « ANACRUZ » ?
Lancelot : Il y a quelques années, j’avais monté une sorte de collectif, sous le nom ‘Anna Cruz’, divers interprètes, auteurs et compositeurs collaboraient, mais le projet n’a pas abouti. Lorsque j’ai rencontré Frank il m’est venu l’idée de reprendre des chansons de ce projet avec lui. ‘Anna Cruz’ a alors trouvé un second souffle. Après réflexion, et comme il n’y avais aucune ‘Anna’ qui chantait, on a rebaptisé le groupe « Anacruz ». Je trouvais intéressant de ne pas utiliser un mot anglais comme la plupart des autres groupes anglophones.
Frank : Oui parce qu’Anacruz est à la base un mot français : anacrouse (terme musical) qui a été anglicisé par son orthographe. Subtil !
Lili : La suite est assez simple : Frank qui jouait avec Tedd dans un groupe de reprises, lui a parlé d’Anacruz. Comme le groupe dans lequel nous étions avec Tedd et Ben était composé des 3 éléments manquants (basse guitare batterie) l’ajout du trio au duo Anacruz a créé la formation que nous avons actuellement.
Frank: Oui, c’est ça. Ben, Tedd et Lili sont arrivés pour transformer les morceaux grâce à l’ajout de la batterie, la guitare et la basse, instruments précédemment joués virtuellement sur séquences.
Ben et Tedd : Pour résumer, c’est la rencontre de notre groupe avec Frank qui a donné la touche finale pour le groupe.

E.B : En quelques mots, présentez nous vos trajets et formations musicales qui vous ont amenés à vous rassembler.
Ben : J’ai participé à plusieurs formations : Pop, Country, Variétés, Funk… Puis il y a eu la formation du trio avec Tedd et Lili...
Lancelot : À la base, j’enregistre et j’arrange des chansons pour différents artistes, il y a 4 ans je cherchais des « voix » pour mes compos et j’ai croisé la route de Frank. Aujourd’hui je dois le supporter et ce n’est pas toujours simple (Frank sourit) mais bon j’ai trouvé ‘the voice’…
Tedd: J’ai commencé la batterie dans la cuisine de ma mère vers 2 ans (gros rire). Non sérieux, j’ai appris la batterie de 7 à 15 ans, dans l’école Tama Paiste à Chantonnay (85) puis je suis rentré dans plusieurs groupes de punk et rock à 17 ans. J’ai ensuite joué dans un orchestre où j’ai rencontré Frank qui en était le chanteur. C’est là qu’il m’a parlé du projet Anacruz.

E.B : Pouvez vous nous faire connaître vos inspirations musicales ?
Tedd: Moi mes inspirations sont très pop Anglaise et funk.
Frank: Je suis un des plus grands fans du groupe gallois The Stereophonics que j’ai découvert avant les Français lors de mes années passées au Pays de Galles. J’en ai même gardé l’accent quand je chante… J’aime aussi beaucoup ce que font Coldplay et Robbie Williams.
Lili: Me concernant, elles sont multiples. Rock : Muse, ACDC, Queen, The Police, Rush etc… Funk : Jamiroquai, Stevie Wonder, Earth Wind & Fire, Prince.
Lancelot : Je suis un fan inconditionnel de Pink Floyd et de ses continuateurs : Jeff Buckley, Archive, Radiohead.
Ben : J’aime beaucoup “Rage against the machine”, Muse, U2, Coldplay, Mc Kee, Raul Midon, Earth Wind & Fire, Jamiroquaï, Sinclair, Stevie Wonder.

E.B : Votre album « HOLOGRAM » contient 11 titres (enfin 12 mais là surprise !). Comment les avez-vous choisis au milieu de 30 textes déjà écrits ?
Frank: Heu… comment tu sais qu’il y a 30 textes ? (Eclats de rires…) En fait pour faire un album qui soit bon et qui tienne la route, il faut plein de chansons et sélectionner les meilleures…
Tedd et Ben : …parmi celles qui ont fait l’unanimité…
Frank : Et si tu regardes, la plupart des artistes connus fonctionnent aussi comme ça…
Lancelot : Il fallait que les chansons fonctionnent entre elles et que l’ensemble soit à la fois varié et homogène. Donc certains titres ont été écartés parce qu’ils n’étaient pas cohérents avec le reste.

E.B : Pourquoi avoir choisi ce titre ‘HOLOGRAM’ et quel jugement portez vous sur votre premier ‘bébé’ ?
Frank: On a longtemps hésité. Le titre est venu au tout dernier moment : pendant la conception de la pochette de l’album… si si c’est vrai ! (clin d’œil)… Et bien sur je trouve cet album excellent…voyons ! Quelle question ! ACHETEZ-LE !!! (Rires…)
Lancelot : Le titre vient tout simplement de la chanson ‘Like An Hologram’… Pour ce qui est de mon jugement, je suis assez fier de l’album (Tedd confirme le propos) car le son est bon et ce disque a une identité. Il est cohérent.
Lili : Ce premier album n’est pas exempt de défauts bien sûr, mais cela permettra d’être meilleurs sur le prochain… Le son n’est peut être pas encore assez rock à mon goût. En revanche, la voix et le clavier sont très réussis.

E.B : Si vous deviez définir ‘ANACRUZ’ ?
Lili : Une belle synergie entre 4 musiciens et un chanteur, un résultat musical et scénique qui se construit au fil du temps…
Ben : Et le plus important, une belle aventure humaine avec des gens honnêtes et sincères, ce qui compte plus que tout.
Frank: Anacruz, c’est LE groupe brit-pop du moment… mais en même temps, on ne peut pas être objectif. Le mieux est d’aller sur notre myspace (http://www.myspace.com/anacruzmusic) et d’écouter !

E.B: Quel est votre titre préféré (si vous en avez un) ?
Lili et Ben : ‘Like an hologram’ bien sûr !!
Lancelot : Le choix est trop difficile : ‘Going Alone’ et ‘Love Lie’ pour leur côté dynamique, simple et mélodique.
Frank: (Il réfléchit un moment…) J’aime beaucoup le côté rentre-dedans de ‘I share the game’, elle déchire en live… D’ailleurs, il en existe une excellente version « Club mix » qui est diffusée dans certaines discothèques. Sinon celle qui me tient le plus à coeur est ‘No need to argue’ car c’est celle sur laquelle je me suis le plus investi que ce soit sur le texte, la musique ou la mélodie (Une lueur apparaît dans ses yeux... ) C’est aussi cette chanson qui te touche le plus je crois, non ? (sourire complice)

E.B : Une dernière petite question avant de vous laisser… Quels sont vos projets et vos souhaits pour 2008 ?
Lancelot : Enregistrer de nouvelles chansons préparer un nouvel album
Frank : bien que nous ayons déjà fait quelques nouvelles chansons qu’on présente lors de nos concerts.
Lancelot : Oui et faire une résidence pour travailler les aspects scéniques du groupe, mais bon ce n’est pas pour tout de suite !
Tedd : Mes souhaits ? Faire plein de concerts, faire connaître notre musique à un maximum de monde, ça va de soi ! Enfin bref la même chose que la plupart des groupes.
Lili : Continuer les répets, continuer les répets, continuer les répets, continuer les répets, et dormir (Rire général…) et pour mes souhaits je dirais… Bonheur et santé. Frank dit aussi que 2008 est l’année d’Anacruz, c’est ce que je nous souhaite.
Frank: Sinon côté actu, On a la finale régionale du ZicMeUp tour le 7 mai et si on gagne, la finale à Paris début juin. D’ailleurs, si les lecteurs veulent voter pour nous, ce serait cool (lien ZicMeUp sur myspace). Sinon, on nous propose un bon projet pour la fin de l’année 2008, mais je préfère ne pas trop en parler pour l’instant… Pour le souhait ? Une tournée internationale, un million de disques vendus et faire le plateau de la Star Ac’… non, j’déconne… (Rires)
Ben : Plein de concerts… Le travail des sons qui mettra notre groupe en avant comme un groupe Pop-Rock inventif et au nouveau son rock et pour les souhaits je dirais de réussir ce pari difficile, de monter en puissance musicalement et de faire partager notre son à de plus en plus de monde.

E.B : J’aurais un dernier désir si vous le voulez bien… Ca fait 3 heures maintenant que je vous entends parler avec passion de votre travail et votre groupe, vous serait il possible avant de partir de me chanter un extrait live d’une de vos chansons ?
Ils se regardent un instant… Puis une petite installation et finalement ils chantent en intégralité l’un des titres phare et également éponyme ‘LIKE AN HOLOGRAM’ qui devrait sortir prochainement en single…

Cela me permet de constater la qualité vocale et musicale même dans la précipitation…et je ne peux m’empêcher d’applaudir la performance…Je quitte ces 5 garçons super sympas (que vous pouvez retrouver sur http://anacruz.forumpro.fr mais aussi en vente chez certains disquaires de Maine-et-Loire et Loire-Atlantique) et qui ont répondu sans détour et avec le sourire… (et quelques cafés avalés)… ERIC.