Connexion

Fermer
Vous ne possédez pas encore de compte sur Zicmeup ? Inscrivez vous ici
My ZicMeUp Hits Artistes Concerts Concours Métiers Services
Avatar
Contacter
Originaire de : Paris
France Paris
Derniers sons :
Place dans les hits :

Presse

Chroniques le 21-06-2011

Alaska Square avec son premier EP réussit le pari de nous guider dans un dédale d’émotions fortes sur fond de rock alternatif puissant et aérien à la fois. On a vraiment hâte de découvrir la suite que nous réserve le groupe parisien.
Fred Lombard

 

Le Républicain Lorrain le 31-05-2011

Une alternance entre des parties douces et d’autres moments plus psychédéliques qui crée une combinaison enivrante, à découvrir absolument.

 

Longueurs d’Ondes le 30-04-2011

Quatre musiciens manifestement bercés par Radiohead pratiquent une pop-rock planante.
Bien emporté par l’ambiance féerique dans les guitares, Cosmodrive se montre dynamique et les mélodies des diverses compos ondulent, pleines de variations. Le final The man who wasn’t there décolle plus lentement, empli de tensions.

 

Indiemusic.fr le 10-02-2011

Cosmodrive, décollage réussi pour Alaska Square.
Alaska Square, un drôle de nom pour ce quatuor rock-pop parisien !
En fait, pas tant que ça ; on assiste sur leur premier quatre titres Cosmodrive EP à des compositions carrés taillées pour la scène, où aucune fausse note ne ressort.
Cosmodrive en ouverture de l’EP fait la synthèse de l’univers musical du groupe : abouti, électrique, puissant et mélodique. Lorgnant plutôt du côté de l’indie rock nord-américain, le premier titre invite au voyage et à l’escapade nocturne.
Chocolate confirme la maturité dans la composition du groupe. Sur un rock alternatif énergique et engagé, les textes de Sébastien, leader du groupe prenne vie. On se laisse porter par le flux.
She Sees Seasons. Plus pop que les deux précédents titres, on se délecte là de quelques délicieuses mélodies bien trouvées, propulsées sur la fin par un rock en constante intensification.
Quatrième et dernier titre titre de ce premier EP The Man Who Wasn’t There évoque tout d’abord un mystérieux univers, une ambiance très lunaire pendant la première minute. Bien vite l’étrange laisse place à un rock très impliqué, grave et décidé à la manière d’un Interpol.

 

I Left Without My Hat le 15-12-2010

Il y a sur ce Cosmodrive EP de vraies chansons et un vrai travail. Surtout, on a là un groupe qui n'hésite pas à lâcher la bride de ses guitares et trousser quelques mélodies bien tuantes. A découvrir, rapidement !