Connexion

Fermer
Vous ne possédez pas encore de compte sur Zicmeup ? Inscrivez vous ici
My ZicMeUp Hits Artistes Concerts Concours Métiers Services
Avatar
Contacter
Originaire de : Aix-en-Provence
France Bouches-du-Rhône
Derniers sons :
Place dans les hits :

Presse

Actu 24 le 01-12-2008

Ce talent qui n'attend pas le nombre des années...



Samedi soir, la finale « Jeunes Talents » a proposé treize spectacles pour le prix d'un ! Un vivier d'artistes au talent surprenant.

Thomas TURILLON


Le niveau de la finale internationale « Jeunes Talents » ne cesse de s'accroître édition après édition.

L'événement semble devenir une référence à voir la qualité croissante des candidats qui veulent s'y affronter ! Des artistes de plus en plus talentueux qui doivent se dire que c'est the place to be.

Samedi, dans la salle remplie du Raymond Devos, on en était à la cinquième édition. Douze plateaux se sont enchaînés sur trois catégories : le chant, la danse et l'art de la scène. Bien que les candidats soient tous de très bon niveau, le jury comme le public n'ont pas eu trop de mal à désigner des vainqueurs qui avaient chacun un petit plus qui a fait la différence.

En chant, c'est la Marseillaise (bien la Marseillaise, et non la Brabançonne) Marion Pochoy qui a brillé, épaulée par un pianiste et un danseur à la gestuelle mécanique. Une chorégraphie mêlant masques blancs et petites bougies rendant le moment magique. Une prestation d'autant plus honorable qu'il s'agissait d'une chanson originale dont elle a coécrit les paroles avouait la demoiselle à Laurent Harduin, le maître de cérémonie. Le jury a également tenu à décerner un prix « Coup de coeur » à la très jeune Elise Voillot pour son interprétation réussie des Cranberries.

Côté danse, le ciel a envoyé trois petites fées aux robes rouges d'onze et douze ans venues de Tubize. Des claquettes tapées de concert sur des tonalités celtiques n'ont pu laisser la salle indifférente face à telle prouesse visuelle.

Enfin, le prix « Art de la scène » est allé au régional de l'étape, l'imitateur Fabian De Vriendt. Avec lui, Chirac a fait la tournée des bars hurlus. Il y a rencontré nos représentants avec qui il n'est pas allé avec le dos de la cuillère.

D'autres imitations, parfois rares, telles qu'Arno, Raphaël ou Mika valaient le coup d'oreille. « Je n'y croyais pas vraiment, d'autant que je suis malade depuis le début de la semaine. Heureusement que la cortisone était là pour me faire tenir ! » avoue, trophée dans une main et chèque de 500 € dans l'autre, celui qui est également l'actuel « Mister Mouscron ».

André Lamy a assuré la seconde partie, avec ses têtes de Turc favorites, essentiellement Michel Daerden et Fabiola ! Mouscron oblige, le Thierry Le Luron belge n'a pas manqué de proposer une fine imitation de Devos.

« On est vraiment content de cette soirée. Il y a pas mal de positif à retenir, surtout lorsque le public vient nous dire qu'on n'a rien à envier aux autres concours. Un compliment chouette pour toute l'équipe » assure de son côté Fred Admont de la Frégate, organisateur de la soirée avec le service Jeunesse de la Ville.